Fleurs de Poésie © Index du Forum
FAQ  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Groupes  Membres  Rechercher  S’enregistrer  Connexion
Se connecter pour vérifier ses messages privés
PageRank pagerank
L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fleurs de Poésie © Index du Forum -> Fleurs de Poésie -> Fleurs Libres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
reveries
Myosotis
Myosotis

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 132
Localisation: calais
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2009, 18:15    Sujet du message: L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3 Répondre en citant

 
L'AMOUR PEUT PARFOIS FAIRE SOUFFRIR

Elle errait sur la route, l’âme en peine. Elle ne voyait ni les voitures qui la croisaient ni les rares passants qui s’aventuraient dans la rue à cette heure tardive. De grosses larmes coulaient sur ses joues, inondant son foulard dans ce noir blafard.

« Qui pensera encore à moi, se disait elle en pleurant dans la tête ? Il serait si facile de me jeter sur cette route et d’attendre un routier roulant un peu trop vite et ma vie ne serait plus en souffrance ! »

Et tout en faisant ça, elle avançait pas à pas ce trottoir qui n’en était pas vraiment un. La souffrance qui était inscrit en elle, lui faisait oublier tout ce qui se passait autour d’elle. Elle avait désormais si peu foie en la vie maintenant que ni la faim ni la fatigue ni le vent et le froid ne la touchaient. Même la pluie qui commençait à tomber, n’arrivaient pas à la sortir de sa torpeur où elle se languissait.

Mais qu’avait il bien pu arriver à cette jeune fille de vingt ans, nommée ESPERANCE pour que la vie ait si peu d’importance pour elle maintenant ? Brune, cheveux ondulant et très longs, noir comme le jais, elle était plutôt jolie mais cela n’avait aucune importance pour elle.

« A quoi ça sert d’être jolie, se disait-elle si ce qui faisait ma vie, a disparu ? » Un visage s’imposait dans sa tête et les larmes se remirent à couler de plus belle. Elle trébucha et s’étala dans la boue mais elle se releva, ignorant les entailles qu’elle venait de se faire aux genoux. La douleur n’avait plus prise sur elle ! L’ignorance de celle-ci était devenue une sorte de force qui l’obligeait à avancer sans s’arrêter.

« Pourquoi, pourquoi m’a-t-il fait ça ? Il était ma famille, ma vie et maintenant je n’ai plus rien. Pourtant je le croyais sincère ! Je croyais qu’il m’aimait et là maintenant il doit être le mari d’une autre ! » Sa peine était immense et sans s’en rendre compte, elle butta contre quelque chose de vivant à ses pieds. Elle sortit momentanément de sa torpeur et elle s’abaissa pour regarder ce que c’était. Une pauvre petite boule de poils était attachée à un poteau, tremblant de froid et de faim ! Un chiot abandonné par ses maitres à qui il avait donné son affection et qui n’en voulait plus.

« Mon Dieu comme tu es sale ! Tu me ressembles petite boule de poils ! Tiens, prend ca ! Ce n’est pas grand-chose mais ca calmera un peu ta faim ! » Elle lui offrit un biscuit qui trainait dans sa poche. Le chiot tout heureux de ce met improvisé, lui lécha les doigts en signe de reconnaissance.

« Ne t’attache pas à moi, petite boule de poils ! Mon cœur est mort avec la trahison de celui que j’aimais de tout mon être ! Je vais te prendre avec moi et essayer de te trouver une bonne famille. Pour le moment je vais t’appeler Zorro ! Ca suit bien avec ton masque ! » Le chiot eut un jappement de joie et il se nicha dans ses bras.

« Oh Zorro, qu’allons nous devenir ? Nous sommes deux âmes perdues dans un univers plein de souffrance ! Nous allons trouver un endroit bien chaud où nous pourrons nous laver et essayer de dormir et je te passerai de quoi te restaurer mon petit ami ! » 
:danse: :danse: :danse: :danse: :danse: :danse: :danse:


 
CHAPITRE 2

Remontons un moment plus tôt dans la journée. Vers 10h, DOMINGO quitta ESPERANCE pour aller rejoindre sa mère qui lui avait passé un coup de fil urgent. Dans sa voiture, il pensa au moment où il avait rencontré celle-ci. Très pressé, buvant son café, il se dépêchait de rejoindre sa voiture quand il accrocha une très jeune fille brune aux yeux verts émeraude. Sur le coup, il se mit en colère malgré ses torts mais celle–ci retomba vite devant les beaux yeux de la jeune fille et de son rire cristallin.

A trente ans, jamais celui-ci n’avait ressenti une telle émotion ! Pourtant il avait eu beaucoup de femmes dans sa vie et des aventures qui n’avaient guère durées. Il aimait trop sa liberté, il n’était pas encore prêt à se caser. Chirurgien renommé, il passait la plus part de son temps dans sa clinique à opérer les gens.
Espérance : « Je crois que je vais vous devoir un pressing et un café ! »

Il la regarda longuement. L’envie de la connaitre était démesurée chez lui : « Il ne tient qu’à vous pour le café, lui dit il ! Et il lui désigna un bistrot pas très loin ! Si vous le désirez, bien sur. Je ne voudrai pas m’imposer ! Je m’appelle Domingo Ramirez et vous jeune demoiselle ? »

« Espérance Libertiny, enchantée de vous connaitre Domingo ! Je suis vraiment navré pour votre polo ! »
Ils passèrent une heure à bavarder et à faire connaissance ! Il avait complètement oublié son rendez vous important. C’est comme ça qu’il apprit que celle-ci avait pris une année sabbatique pour trouver sa voie et son chemin dans la vie. Elle ne manquait pas d’argent mais cela ne l’empêchait pas de rester une jeune fille simple et douce, non imbue de sa personne .Orpheline depuis l’âge de 10 ans, elle gardait pour son tuteur très peu d’estime et d’affection !

Elle avait très envie de visiter et de connaitre bien des coutumes et mœurs de divers pays ! Elle connaissait plusieurs langues et aurait pu devenir interprète. Là elle s’était arrêtée près des chutes du Niagara, pas très loin de la clinique de Domingo, très impressionnante aux yeux d’une érudit.

Ne voulant pas la laisser comme ça, il l’invita à souper le soir même. Elle accepta volontiers pour la plus grande joie de celui-ci. Son cœur battait comme un collégien. Il partit à sa clinique annuler ses rendez vous et remettre quelques unes de ses opérations entre les mains de son meilleur ami, un imminent chirurgien lui aussi.

BERTRAM : « Et bien Domingo, c’est très rare que tu laisses ta place à quelqu’un d’autre, même à ton meilleur ami ! Soit tu es amoureux, soit il se passe quelque chose de grave chez ta mère ? »

DOMINGO : « Stop, tu es un petit peu trop curieux ! Et non il ne se passe rien de grave chez ma mère et oui j’ai rendez vous avec une charmante beauté ! »

BERTRAM : « Alors comme ça tu es amoureux, je n’arrive pas à y croire ! Tes yeux brillent de mille éclats ! Raconte ! »

DOMINGO libéra son cœur à son ami, le laissant pantelant d’attendre la suite pour savoir comment ça allait se passer entre eux deux….
:abeilles: :abeilles: :abeilles: :abeilles: :abeilles: :abeilles:

CHAPITRE 3


A l’heure prévue il se dirigea vers à l’hôtel où ESPERANCE avait posé bagages. Qu’elle ne fut sa surprise quand son hôtesse vint lui ouvrir la porte ! L’ambiance de la suite était, on ne peut plus romantique. Bougies d’ambiance, table mise pour deux, musique douce et romantique étaient à l’ordre du jour.

Celle-ci portait une robe d’hôtesse très sexy mais ne laissant voir que peu de choses ! Par contre celle-ci la moulait comme une seconde peau. DOMINGO avait apporté une douzaine de roses rouges qu’elle accepta en rougissant.

Ils se regardèrent un long moment perdu l’un dans l’autre, yeux dans les yeux comme hypnotisés l’un par l’autre. Puis s’approchant d’elle il prit possession de ses lèvres, doucement tout d’abord et passionnément ensuite. Ils étaient atteint de la fièvre de l’amour et de la passion tous les deux.

Ses mains caressèrent sa nuque puis descendirent le long de sa colonne vertébrale, lui communiquant des frissons sensuels. Celles de la jeune fille s’aventurèrent sous sa chemise. Ils tremblaient d’émotion tous les deux. Elle sentit l’emprise qu’elle avait sur lui et celle qu’il avait sur elle.

La fièvre et la faim de leurs corps et de leurs cœurs qu’ils avaient l’un de l’autre les conduisirent à l’acte d’amour. Il lui prit son innocence avec amour et passion et elle se donna à lui sans rien demander en retour. Ils passèrent la nuit ensemble, ne voulant plus se quitter !

Il passa ainsi deux mois entre sa clinique et elle, sa femme enfant ! Puis il y eut ce maudit coup de fil de sa mère qui l’inquiéta et qui allait détruire ce bonheur nouveau. Arrivé chez elle, il se précipita dans son boudoir craignant le pire.

Il y avait avec elle une jeune femme de son âge et un tout jeune enfant d’à peu près trois ans, très timide, accroché à elle. Il la reconnut car elle avait un des meilleurs moments de sa vie, sa maitresse, il y a un peu plus de trois ans.

DOMINGO : « Bonjour Myriam comment vas-tu ? Et toi mère que se passe-t-il ? Pourquoi ce coup de fil ? Tu m’inquiètes, tu es malade ? Bonjour petit bonhomme ! »

MYRIAM très blanche : « Bonjour DOMINGO, j’ai besoin de toi ! Je te présente ton fils ALEJANDRO ! Il est très malade et il a besoin de toi ! Il a besoin que tu lui fasses don d’un peu de ta moelle osseuse ! »

DOMINGO interdit, regarda la jeune femme et le petit garçon, tout en murmurant : « Pourquoi ne m’as-tu rien dit ? Pourquoi me l’avoir caché ? Je t’aurai aidé et reconnu notre enfant ! »

MYRIAM : « Je te demande pardon pour ça mais tu ne voulais pas d’enfant à ce moment là ! Malgré nos précautions je me suis retrouvée enceinte et je n’ai pas voulu me séparer de ce petit bout qui grandissait en moi ! Je suis très malade DOMINGO et notre enfant aussi.

Tu es un très grand chirurgien ! Tu ne peux plus rien pour moi mais lui a toute une vie devant lui ! Essaye de sauver notre enfant s’il te plait ! C’’est un petit être innocent et tellement merveilleux. Il sait qui tu es mais il est très timide ! »

DOMINGO n’était pas quelqu’un de rancunier et son cœur fondait devant le regard de son enfant. Au contraire il avait un cœur et il reconnut volontiers que quand il avait connu celle-ci il n’était vraiment pas prêt à être père !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Fév 2009, 18:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fleur de Lune
Fondatrice/Admin
Fondatrice/Admin

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2008
Messages: 2 746
Localisation: Perdue dans la Lune
Féminin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 19 Fév 2009, 12:51    Sujet du message: L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3 Répondre en citant

une histoire pleine de détresse et d'amour désillusion ...
merci de nousfaire partager cela, c'est un plaisir de lire de jolis textes Very Happy
_________________
Revenir en haut
reveries
Myosotis
Myosotis

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 132
Localisation: calais
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 19 Fév 2009, 13:18    Sujet du message: L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3 Répondre en citant

je ferai la suite des que je peux :hello:
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fabou
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2008
Messages: 1 864

MessagePosté le: Jeu 19 Fév 2009, 13:53    Sujet du message: L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3 Répondre en citant

Bonjour Reveries

Une histoire trés émouvante et fort bien contée,bravo et Merci à toi pour ce beau partage
bisous
fabien
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:51    Sujet du message: L'AMOUR FAIT PARFOIS SOUFFRIR: mon new roman chapitre 1 et 2 et 3

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fleurs de Poésie © Index du Forum -> Fleurs de Poésie -> Fleurs Libres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template Diddle v. 2.0.18 by hedonism